Qui sommes-nous?

Description de l’ASBL La transfusion du sang

  • Quelques 30.000 unités de sang sont prélevées chaque année.
  • 33000 unités de plaquettes et 1700 procédures de plasmaphérèse sont prélevées chaque année.
  • Quelques 13.000 donneurs sont accueillis chaque année par la Transfusion de Charleroi pour 1 à 4 dons de sang par an.
  • 361 donneurs qui ont une carrière de plus de 100 dons dans les 5 dernières années.
  • Le chiffre d’affaires de 2012 s’élève à 6 millions d’euros.
  • 10 sites hospitaliers sont desservis (voir annexe 2)
  • Une équipe de 56 personnes aux compétences pointues.

 

A - Historique : un précurseur !

B - La Transfusion de Charleroi : un établissement autonome !

C - La transfusion de Charleroi : une localisation idéale proche des hôpitaux

D - La transfusion de Charleroi : autonomie financière et autosuffisance

E - Administration et fonctionnement

 

 

 

A - Historique : un précurseur !

La transfusion du sang de Charleroi est le premier centre de transfusion qui ait vu le jour en Belgique, en 1935. L’ASBL est née grâce à l’initiative de deux carolos, Athur Regniers, Président de la Commission d’Assistance Publique, et Edouard Falony, Directeur de l’hôpital Civil de Charleroi, avec la mission d’assurer la récolte ET la distribution de sang nécessaire pour l’ensemble des hôpitaux de Charleroi.

Ce n’est qu’ensuite que d’autres centres de transfusion s’installent dans les autres régions du pays, notamment sous l’impulsion de la Croix-Rouge de Belgique.

La Transfusion du sang de Charleroi se targue donc depuis sa création d’un statut de précurseur qu’elle continue d’entretenir, au bénéfice de la santé des habitants de la région, au travers une omniprésente recherche de l’excellence.

Retour en haut de page

B - La Transfusion de Charleroi : un établissement autonome !

Si la Belgique compte une quarantaine de centre de transfusion, seuls 5 d’entre eux sont agréés « Etablissements » au sens de l’Arrêté Royal du 4 avril 1996. Cet agrément est renouvelé tous les deux ans, sur base d’une inspection de l’Agence Fédérale des Médicaments et de Produits de Santé (AFMPS).

Pour être « Etablissement », un centre de transfusion doit être capable d’effectuer tous les types de prélèvements, et tous les types de traitements, de manière à pouvoir fonctionner en toute autonomie, du prélèvement à la distribution aux hôpitaux. Si un centre de transfusion n’est pas agrée, il doit être rattaché à un établissement.

Fidèle à la volonté de ses fondateurs et à sa raison d’être, la Transfusion de Charleroi a toujours pu évoluer et grandir pour maintenir un service complet en parfaite autonomie aux hôpitaux de la région.

Cette autonomie permet à l’ASBL de fonctionner comme une véritable PME pluridisciplinaire et  performante, avec une structure hiérarchique  simple, peu de frais généraux, un processus de décision rapide et centralisé, proche de ses clients : les hôpitaux de la région de Charleroi.

Retour en haut de page

C - La transfusion de Charleroi : une localisation idéale proche des hôpitaux

Créée au départ dans les locaux de l’hôpital civil de Charleroi, la transfusion de Charleroi acquiert et inaugure en 1994 ses propres bâtiments, neufs, construits sur mesure sur le site de l’ex maternité de Reine Astrid au numéro 11b sur le Boulevard Joseph II, juste à côté du stade de football du Sporting de Charleroi.

En 2000, puis en 2009, le centre s’agrandit sur fonds propres de manière à augmenter fortement l’espace de prélèvement, le rendre plus agréable et accessible aux donneurs (entrée via le Bd Zoé Drion) et à disposer d’un espace dédié au laboratoire, en particulier pour l’évaluation de techniques innovantes.

La Transfusion de Charleroi est donc idéalement implantée avec l’ensemble de ses activités, en plein cœur de la ville de Charleroi, à deux pas des plus grands hôpitaux qu’elle dessert, en particulier Notre-Dame et l’ISPPC et facile d’accès pour la population urbaine.

Outre la capacité d’accueil des donneurs sur ce site, la transfusion organise pas moins de 400 collectes extérieures chaque année, en périphérie.

La situation de la Transfusion de Charleroi, couplée à son statut d’établissement, gérant l’ensemble de la chaîne, du prélèvement à la distribution en passant par la préparation et l’analyse présente de multiples avantages qu’on peut synthétiser en un seul mot : la proximité !

Les donneurs sont d’autant plus impliqués que les receveurs sont proches.
Les stocks sont adaptés en lien direct avec les besoins : les convocations sont envoyées aux donneurs, qui sont proches, sur base des commandes des hôpitaux de la région (annexe 2 la liste des hôpitaux clients).
Pour la même raison, le taux de péremption (pourcentage du stock qui est détruit car périmé) est très réduit. C’est ce qu’on appelle  l’épargne sanguine.
Réactivité optimale : en cas d’urgences et demandes spécifiques (phénotypes particuliers etc…), le centre est capable d’une réponse rapide.
Les transferts physiques sont très limités et rapides, ce qui est optimal pour le respect de la chaîne du froid.
Les transferts sur des courtes distances réduisent aussi les risques liés aux transports comme les accidents ou embouteillages.
Les frais liés au transport sont réduits au maximum.

Retour en haut de page

D - La transfusion de Charleroi : autonomie financière et autosuffisance

La transfusion de Charleroi ne bénéficie d’aucun subside de fonctionnement (hors financement de la biologie moléculaire). Elle est alimentée par la vente des dérivés sanguins qu’elle produit aux hôpitaux. Le prix de ces dérivés est fixé par la loi et est donc identique pour tous les Etablissements de Transfusion Sanguine.

Grâce à une grande rigueur dans la gestion financière, l’ASBL est toujours parvenue à équilibrer ses comptes et même à constituer une réserve financière qui lui permet d’une part d’envisager l’avenir à long terme, et d’autre part de toujours être à la pointe de la technologie en acquérant les appareillages les plus modernes (voir plus loin) et en attirant les profils les plus qualifiés.

Un autre élément est assez rare que pour être souligné : la transfusion de Charleroi est auto-suffisante. Cela signifie qu’elle peut satisfaire à la demande en dérivés sanguins de tous les hôpitaux de la région au départ des prélèvements dont elle a la gestion. En 2012, seules deux poches de sang ont dû être acquises auprès d’un autre centre.

Retour en haut de page

E - Administration et fonctionnement

L’ASBL dispose d’une AG composée conformément à ses statuts de 26 membres, issus d’association œuvrant dans le domaine de la santé. L’AG est donc majoritairement constituée par des représentants des hôpitaux qu’elle dessert, ce qui leur permet d’être directement impliqués dans la qualité de produits sanguins qui leur sont destinés. (annexe 3: liste des membres de l’Assemblée Générale représentants les hôpitaux)

La direction générale repose sur un binôme gestionnaire-médecin :

Mme Sophie Vervonck, Ingénieur Commercial à l’Ecole de Commerce Solvay (ULB), et titulaire d’une maîtrise en Management de Instituions de Soins de Santé (Ecole de santé publique ULB).
Dr Jean Claude Legrand, interniste .

La transfusion est composée de 5 principaux départements :

La cellule de sélection médicale :

Composée de 14 médecins généralistes et est dirigée par le Dr Laurence Jennart, médecin généraliste

L’accueil et le prélèvement :

Il est composé de 2 responsables promotion, 15 infirmières et 4 aides. Ce secteur est dirigé par Madame Laurence Lecomte, infirmière et licenciée en gestion hospitalière.

La préparation et le laboratoire :

Ces secteurs sont composés de 9 technologues de laboratoire et sont dirigés par Mme Jacqueline Pineau, Ingénieur Civil (ULB) et titulaire d’un DES en biotechnologie.

La distribution :

Composé 2 technologues de laboratoire et dirigé par Mme Caroline Megali, titulaire d’un Master en Sciences bio-médicales (Liège)

 

En staff de la Direction, on trouve le secteur qualité :

Mme Marylise Neuberg,  Licenciée en Sciences biomédicales avec spécialisation en transfusion et qualité gère ce secteur et est aidée par les 2 secrétaires.

 

Au total, la Transfusion du sang regroupe 56 personnes de compétences et qualifications pointues qui concourent grandement à faire de l’ASBL un centre d’excellence reconnu dans le domaine à un niveau européen.

Retour en haut de page

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé

Go to top